AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

|

Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jordan J. Knight

avatar
❣ Messages : 16
❣ Date d'inscription : 11/07/2013
❣ Âge du perso : 30 ans
❣ Occupation : botter les fesses des criminels
❣ Humeur : Dépend du moment présent
MessageSujet: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan] Ven 19 Juil - 15:33


Mission sauvetage suicidaire

Jordan J. Knight ☂ Declan Bevenutti


Misérables charognes....le spectacle est toujours aussi morbide et infecte. Je pourrais presque ressentir à sa place l'intrusion de cette horreur même pas propre....

Assise dans le bureau de surveillance pour officiellement traîner parmi ces pourritures qui me servent de collègues, officieusement je viens trouver laquelle pourrais-je tenter d'aider au plus vite, mais la surveillance est quasi-constante ici et distraire ces goliaths n'est pas chose facile quand on a un sérieux problème avec la "séduction". Je rallume une sucette à cancer comme ma grand-mère les appelait et décide de revenir plus tard, passant à l'autre entrepôt où sont confiné les enfants de moins treize ans. J'aurais peut-être plus de chances, là-bas il est interdit de les toucher sexuellement et ne présente donc aucune forme de divertissement pour les hommes de Bevenutti.

Le trafic se divise en plusieurs sections, il y a les enfants de trois à douze ans, les jeunes de treize à 25 ans et les très demandées jeunes et belles vierges. Le trafic de nourrisson étant plus rare, car plus délicat à entretenir en attendant la vente, hormis si c'est une commande spéciale, le patron peut accepter si moyennant finance ça lui rapporte gros. Peu de femmes travaille dans ce milieu en comparaison avec les hommes, nous sommes généralement affiliés au "secrétariat" pour tout ce qui relate des faux papiers pour l'exportation ou tout autre document. Sinon c'est pour laver la "marchandise" et nourrir les enfants qui sont moins terrifiés par une femme, que par une grosse brute poisseuse. Ou enfin comme moi, en "racoleuse", je suis celle qui met en confiance ces proies et doit les attirer dans un piège pour les enlever.
Je n'ai pas choisi la meilleure place pour moi, mais pour ma mission, je peux ainsi assister et connaître les méthodes de sélections, parfois même aux pré-ventes, il paraît que mon visage de poupées inspire la confiance. Cela ne fait que quelques mois que je suis infiltrées et j'ai déjà envie de hurler et tirer quelques balles dans la tête de tous ces enfoirés. Il m'a pourtant été très difficile d'atteindre mon travail dans l'agence à cause de mon passé, j'ai dû batailler longtemps et farouchement pour leur montrer que j'en étais capable et que je ne me dégonflerais pas au moment où je devrais endosser un rôle servant la criminalité. Entre chaque mission j'ai droit à un congé exceptionnel ou plutôt obligatoire allant de quelques semaines à plusieurs mois selon la durée où j'ai travaillé en couverture.

Rajustant une mèche de mes cheveux derrières l'oreille, je sors de la pièce et file au second secteur espérant avoir plus de chances.....ou pas. Mindy la fille qui s'occupe d'eux est à son bureau, penchée sur un magazine de ragot un chewing-gum à la bouche, elle mâche ou plutôt elle rumine. Ma présence ne la distrait qu'à peine, un rapide coup d’œil et elle retourne à sa lecture de belles images volées.

-Salut Mindy, je viens chercher les dossiers pour Rachel, elle doit s'assurer qu'il n'y a pas d'erreur pour le lot de la semaine prochaine.


-Ha han...

Je déteste ce genre de pseudo langage, je n'aime pas qu'on me réponde autrement que par des mots clairs et précis, pourquoi le genre humain décline à un tel point pour nous faire passer pour des demeurés. J'aurais aimé vivre à l'âge des chevaliers et des princes, là où le langage devait être respectueux et soutenue même quand vous insultiez votre interlocuteur.

*Ils sont juste là Angel, merci Rachel, mais je t'en prie Angel !....C'est pas si compliqué quand même ! NON !!!!*

Angel Maroni est mon nom de couverture, elle possède également des yeux verts contrairement aux miens qui sont bleus, j'ai tenu à garder ma couleur de cheveux naturelles pour cette mission, les Bevenutti sont d'une classe supérieure aux criminels venant des pays de l'est, donc avoir dans leur rang une tête blonde nommée angel est préférable pour les apparences.

Une heure plus tard, j'avais trouvé le dossier de ce petit garçon qui avait à peine six ans, son futur acquéreur était connu pour être friand de petits garçons, il en achetait régulièrement après les avoir utilisés tellement de fois en si peu de temps que sa victime mourait des lésions trop nombreuse et répétitives. La nausée avait été si forte en lisant les informations de l'acheteur que j'en avais vomis dans le conteneur poubelle derrière l'entrepôt. Je détestais plus que tout, ces pédophiles violeurs qui se servaient de leur richesse pour s'adonner à ce genre de perversité en toute tranquillité grâce à leur rang dans la société.
La sécurité en ce monde était en perdition totale, si ces hommes qui gouvernent notre pays sont aussi mauvais, alors comment la société pourrait-elle aller mieux. Peu de gens connaissent leurs vrais visages, c'est pour cela que nous avons besoin de gens comme moi dans les forces de l'ordre pour les traquer et leur faire payer pour toute la souffrance qu'ils ont faits endurer à ces enfants ou jeunes gens.

Pénétrant à nouveau dans le second secteur, je profite de la pause clope de Mindy pour éteindre l'enregistrement vidéo du couloir et rejoindre le petit Bryan, assis dans le coin de sa cellule. Les bras croisés sur ses genoux serré contre son torse il refuse de regarder qui est entré, il tremble.....de peur ou de froid je ne sais lequel choisir.

-Bryan ?... suis moi, je vais te ramener à ton papa ! On doit aller vite avant que les méchants reviennent !

Le petit consent à relever la tête à peine pour me regarder, les yeux rougis par toutes les larmes qu'il a versées depuis son arrivé ici. Je me souviens très bien de son enlèvement.....j'avais heureusement pour moi, pus me contenter de distraire son père dans le parc afin de laisser les hommes de mains l'embarquer. C'était il y a deux jours et je travaillais tous les soirs sur mon sac de frappe pour évacuer les interminables remords auquel je faisais face depuis mes premiers jours dans le clan. Durant cette petite seconde où le flash de son enlèvement me revenait, je n'ai pas perçu tout de suite le petit bruit distinct des pas sur l'escalier métallique qui menait aux cellules....il était déjà trop tard pour me replier sans être vus et il sera difficile de faire gober un mensonge de plus sur ma présence dans une cellule et non à la surface.
© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Bevenutti

avatar
❣ Messages : 53
❣ Date d'inscription : 01/07/2013
❣ Âge du perso : 32 ans
❣ Occupation : Footballeur US pro
❣ Humeur : confu
MessageSujet: Re: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan] Sam 20 Juil - 22:51

La famille Perales, une horrible famille, si riche, si parfaite, si gentille, c’est tout le contraire enfin pour la partie « gentille », même si pour les autorités elle semble bien, honnête. Declan fait partie de sa famille, il ne porte pas le nom Perales, mais le nom de sa mère. Il ne voulait pas être associé à sa famille de criminels. Si sa carrière finissait, son frère lui voyait les choses autrement. Il voulait le faire entrer dans les affaires familiales et c’était loin de plaire à Declan. Bref, il ne savait pas trop quoi faire. Certains n’auraient pas de scrupule à faire arrêter leur famille, mais c’est pas le cas de Declan, il a un grand cœur, élevé dans une ambiance où la famille était ce qui était le plus importants. Bref, il n’approuve pas ce que fait sa famille, il a dut mal à dormir à l’idée qu’il laisse cela se produire, l’enlèvement d’enfants, etc. Comme il peut laisser faire ça, il a l’impression et l’ai sûrement aussi coupable qu’eux. La seule chose qu’il voyait pouvoir faire pour l’instant était de simplement bousiller les actions de sa famille, tenter de se rattraper pour tous ce que sa famille a faite. C’est pourquoi il avait pris la direction de l’entrepôt où sa famille faisait ses magouilles.

Son frère n’était pas là et sa sœur non plus, il en était sûr, ils avaient affaires ailleurs, c’était le meilleur temps pour agir. Tenter d’aider les jeunes qui sont là. C’est pourquoi il stationna sa voiture là, il avait une audi r8 métallique, il aimait les voitures sport, il n’en avait qu’une par contre, il n’était pas du genre à posséder une dizaine de voiture alors qu’il est seul. Il sortit de sa voiture. Il croisa une femme qui fumait à l’extérieur dans un coin, un bref signe de tête il entra, elle alla plus loin afin de fumer. Il n’était pas venu ici depuis la mort de son père, donc il y a plusieurs années, il n’aimait pas ce lieu. Mais s’il voulait aider – aider les jeunes, pas sa famille – il n’avait pas trop le choix. Vêtu d’un jean noir ainsi qu’une chemise bleu assez simple. Alors qu’il descendait les marches il entendit une voix, la voix d’une femme d’après ce qu’il pouvait entendre. Il ne s’attendait pas à trouver quelqu’un là, il avait vu une femme à l’extérieur et d’après ce qu’il savait il ne devait pas y avoir d’autres personnes à l’intérieur. Il continua de descendre les marches et il entendit celle-ci dire a un enfant : « Bryan ?... suis moi, je vais te ramener à ton papa ! On doit aller vite avant que les méchants reviennent ! » Il ne s’attendait pas à entendre cela, mais il ne pu s’empêcher d’avoir un petit sourire qu’il effaça avant de finir de descendre les marches. Il tomba sur une jeune femme, elle avait été engagée par son frère ou c’était sa sœur, bref ce n’avait pas d’importance. Il ne dit rien, il la regarda un moment, il allait parler quand il entendit d’autre pas dans les marches, la femme qui devait fumer dehors. « Qu’est-ce qu’elle fait-là ? » Il compris alors que celle-ci n’était pas censé approcher les enfants, du moins pas en ce moment. Sans laisser le temps à la jeune femme de répondre il pris parole : « C’est moi qui lui ai demander de venir. On a une « livraison » à faire. » Il ne travaillait pas vraiment dans l’entreprise, mais comme il était membre de la famille dirigeante, elle ne devrait pas poser de questions. Mal à l’aise celle-ci répondit : « oh euh.. d’accord. » Sur ce elle quitta pour retourner dans son bureau. Il remarqua le petit garçon qui était encore dans la cellule, la porte était ouverte, il semblait effrayé, Declan ne le connaissait pas, mais ce petit semblait tellement triste. Ayant réglé le problème de la sortie, il dit simplement à celle-ci « Venez, ma voiture est à l’avant. » Il baissa le ton afin d’être sur que Mindy ne les entendent pas « Vous feriez mieux de venir avec toi… question crédibilité… » Faut dire que s’ils partaient chacun de leur côté Mindy risquait de poser des questions et une fois la « disparition » du gamin déclaré elle pourrait tout dire au frère de Declan. Celui-ci s’accroupit afin d’être plus à la hauteur de l’enfant, Declan était costaud, mais son regard n’avait rien de méchant, il était au contraire doux et bienveillant. Il tendit la main vers l’enfant et dit : « Tu peux venir, t’as pas à avoir peur, on va te ramener voir ton papa. » Le petit ne semblait pas sûr, mais il fini par rejoindre Declan qui pris l’enfant dans ses bras doucement. Il n’avait pas d’enfant, mais un jour il voudrait bien en avoir un. Bref, il aimait bien les enfants, pas comme ceux qui se prennent des gamins ici, mais comme un père aimerait son enfant. Bryan dans les bras, il entendit un petit bruit, des pleurs, il en était pas sûr, il ne savait pas trop combien de gamin il y avait ici, mais plus il pourrait en aider, mieux il se sentirait. « Vous entendez ? Il y a combien d'enfants ici ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan J. Knight

avatar
❣ Messages : 16
❣ Date d'inscription : 11/07/2013
❣ Âge du perso : 30 ans
❣ Occupation : botter les fesses des criminels
❣ Humeur : Dépend du moment présent
MessageSujet: Re: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan] Jeu 1 Aoû - 22:22


Mission sauvetage suicidaire

Jordan J. Knight ☂ Declan Bevenutti


Aïe…ça allait tourner mal pour moi ! Si encore j’étais tombé sur Mindy, j’aurais pu trouver une parade, mais tomber sur l’un des fils du boss me pris de cours. Si mes souvenirs sont bons, il s’agit du fils qui est revenus depuis peu dans la famille, il aurait été avant ça une célébrité dans le monde du football, mais personnellement, ayant très peu le temps de regarder la télé, je ne connais aucune règle liée au foot. Je me rappelle de la première fois où je l’ai vu…

Flash-Back

"Angel file moi le dossier derrière toi ! Dépêche-toi j’ai un rendez-vous très important dans une heure, je n’ai pas de temps à perdre."

Alec Perales, était celui à qui j’avais le plus affaire, je détestais sa façon de me regarder de haut avec cette pointe d’envie dans le regard quand je le défiais du regard, ce qui arrivait assez souvent depuis une semaine. Il avait bien compris que je ne supportais pas qu’on me traite comme une bonniche sans cervelle, j’étais blonde certes et on m’avait recruté pour ma gueule d’ange certes mais surtout pour ce qu’elle y contenait.
On frappa soudain à la porte et un homme y entra sans même attendre d’y avoir été invité. Trait typique des hommes égocentrique qui gouvernait l’affaire ici, néanmoins celui-ci je ne l’avais pas encore rencontrés. Je le détaillais minutieusement et ce qui m’interpella au premier abord fut ses yeux….un bleu si saisissant….alors que ma bouche s’entrouvrit sous le spectacle, je me rappelais que je n’étais pas seule. Je reprenais mon inspection, il faut bien l’avouer, beau spécimen dans l’ensemble, il était bien bâti, par conséquent sportif. Il devait mesurer pas loin des 1m85 et peser dans les 80 kilos vu la musculature qui semble serrer sous cette veste, cheveux châtains clairs courts, un joli nez, une lèvres supérieure plus fine que l’inférieure et une barbe de quelques jours….

"-Declan ! Cher frère….comment te portes-tu ?"

A ces mots je fus amèrement déçue de constater que j’avais vu juste….un autre fils véreux….super !!!

*pfff…..quel gâchis !*

Pas que je sois intéressée….les hommes me dégoute au plus au point, mais je sais admettre que certains d’entre eux peuvent être bons et beau à la fois. C’est une espèce rare en voie d’extinction, mais il en subsiste quelque uns que l’on a que rarement la chance de croiser….pour ma part le seul que je connaisse, s’avère être mon père. Même mes collègues cachaient tous un vice qui me débectaient à chaque fois qu’ils m’approchaient, je sais bien que je ne suis jamais optimiste en ce qui les concerne, mais un type qui se permet de lâcher une caisse dans la bagnole qui nous servait de planque n’a rien de super attirant. Depuis, il a interdiction de monter en voiture avec moi, l’abattage que je lui ai mis devant les collègues l’a définitivement décidé de ne plus m’approcher sauf cas de force majeure ordonné par nos supérieurs. Il paraîtrait même que je suis sur la liste noire des hommes à l’agence, je n’ai pas encore trouvée où ils la planque cette liste mais je finirais par la trouver.

Fin Flash-Back

Declan me regardai sans rien dire quand l’autre folle débarqua elle aussi, je respirai calmement mais mon visage montrait clairement que cela ne me plaisait pas du tout. Cependant, je fus surprise d’entendre qu’il me couvrait….il lui mentit, je ne sais pour quelle raison il le fit, je me contentais de rester silencieuse et l’observait, n’osant plus rien faire ou dire jusqu’à ce qu’il prenne Bryan dans les bras et qu’il entende les sanglots d’autres enfants.

"Vous entendez ? Il y a combien d'enfants ici ?"
"Ils sont tous de trop ici….en attente d’acheteur !"

Je caressai la tête de Bryan, inquiète de rester ici plus longtemps. Bien sûr je voudrais tous les faire sortir d’ici, mais ce serait mettre beaucoup trop en péril l’opération pour laquelle on m’avait envoyée. Si l’on ne coffrait pas cette famille rapidement, ils continueraient leur trafic, la perte d’une dizaine d’enfants de jeune âges ne serait pas une grosse perte pour eux, ils rempliraient de nouveau le stock rapidement, dans une autre ville ou un autre état et nous risquerions de les perdre de vues.

"Qu'est-ce que vous faites??!! On doit partir et vite, on risque de se faire tuer a attendre que quelqu'un d'autre ne vienne!!!"

© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Bevenutti

avatar
❣ Messages : 53
❣ Date d'inscription : 01/07/2013
❣ Âge du perso : 32 ans
❣ Occupation : Footballeur US pro
❣ Humeur : confu
MessageSujet: Re: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan] Jeu 1 Aoû - 22:55

Je n’étais pas comme mon frère, je n’avais jamais participer au trafic de la famille,  j’avais manger des coups pour avoir refuser de faire ce que mon père me demandait. Je me rappelle lorsque j’avais huit ans, il voulait se servir de moi pour enlever d’autres enfants de mon âge. Je le détestai de se servir de moi. L’enfant qu’il voulait attirer je lui cria de se sauver, se soir là, mon père était en colère contre moi, jamais je ne l’avait vu autant en colère. Il m’avait amener au sous-sol, où il n’amenait que de ses employés, d’ailleurs on les voyaient pas tous ressortir. J’avais peur, mais je suivais mon père. Il y avait une corde qui pendait au plafond avec des menottes, il me suspendit grâce au menotte. Il défit sa ceinture, il me frappa, il me frappa jusqu’au sang, j’avais le dos en sang et les joues mouillé de mes larmes lorsqu’il me quitta me laissant suspendu là tout la nuit. Le matin, il me réveilla avec des coups, il m’en voulait et n’était pas prêt de passer par dessus mon erreur. Cette semaine là, il répéta la même chose chaque soir, j’en garde encore les marques, il voulait être sur que j’ai bien compris le message, ce ne fut pas la seule fois où il me frappa autant, car je n’étais pas prêt à le laisser faire du mal avec mon aide. Pour en revenir au moment présent, il y avait cette jeune femme devant moi, je l’avais vu il y a quelques semaines, alors que je rendais visite à mon frère adoré, non plutôt détester.

J’avais le gamin dans mes bras, elle s’était approchée et elle caressa les cheveux de l’enfant en pleurs qui souhaitait rentrer à la maison. « Ils sont tous de trop ici… en attente d’acheteur. » J’étais d’accord avec elle, mais je ne pouvais pas partir comme ça. « Qu’est-ce que vous faites ??! On doit partir et vite, on risque de se faire tuer a attendre que quelqu’un d’autre ne vienne. » Elle avait raison, mais l’enfant en pleurs, je ne pouvais pas partir comme ça, c’était trop dur, trop dur de partir, je ne dormirais pas, j’entendrais ces pleurs toutes la nuit. Je lui donna l’enfant et lui dit : « Ma voiture est devant, allez-y, voici les clés, je vous rejoins. » Je lui donna mes clés et la regarda quitter la pièce. J’identifiai d’où venaient les pleurs et comme la porte était verrouillé je défonça la porte, c’était une des rares pièces avec une porte de bois, je compris pourquoi, contrairement aux autres, il n’y avait pas de fenêtre, il y avait un lit dans la chambre, je voyais du sang sur le lit, du sûrement au dépucelage de petite fille. Il y avait d’ailleurs une petite fille, elle devait avoir à peine six ans, elle était nue, elle tremblait. « Ça va aller, je vais pas te faire de mal. » Je retira ma chemise et la mise sur les épaules de celle-ci afin de la recouvrir de celle-ci, vu sa grandeur et la mienne, ma chemise la couvera en entier, cachant son jeune corps nue, dont des hommes avaient du abuser. J’en avais mal au cœur. Je la gardai dans mes bras et je quitta l’entrepôt afin de rejoindre ma voiture. J’y retrouvai l’enfant et la jeune femme, Jordan, et je déposa la petite fille sur le banc à l’arrière avec Bryan et m’installa au volant. J’étais torse nu, mais je ne voulais pas sortir la petite nue. Je démarra la voiture et pris la route, afin d’éviter que l’on se fasse tuer, je n’étais pas prêt à mourir maintenant. Je ne disais rien, je regardais droit devant moi, je sentais son regard sur moi, elle devait regarder mes cicatrices, elles étaient nombreuses, comme je refusais toujours d’obéir à mon père. D’ailleurs certains ont été faite par mon frère, afin de prouver sa loyauté à mon père. Mon frère avait pris un malin plaisir à me frapper, mon père par contre, n’étais plus le même avant de mourir, il m’avoua vouloir tout arrêter et s’en être voulu de comment il m’avait traiter. Je n’aie jamais sût s’il le pensait vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordan J. Knight

avatar
❣ Messages : 16
❣ Date d'inscription : 11/07/2013
❣ Âge du perso : 30 ans
❣ Occupation : botter les fesses des criminels
❣ Humeur : Dépend du moment présent
MessageSujet: Re: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan] Lun 12 Aoû - 12:58


Mission sauvetage suicidaire

Jordan J. Knight ☂ Declan Bevenutti


Tout se passa assez rapidement, trop peut-être…..j’en étais encore à me demander comment j’en étais arrivé à faire sortir deux gamins avec l’un des fils mafieux, je n’arrêtais pas de me demander comment j’allais bien pouvoir me sortir de ce pétrin, dans pas longtemps mes supérieurs allait être au courant que ma couverture était tombée. Je fus stupéfaite de le voir faire, sortir avec une petite fille dans ses bras, recouverte par sa veste pour la protéger des regards. Il semblait plutôt clair qu’elle était à moitié nue, voir totalement….au final Declan rendait service à ceux qui l’avait défloré, si le ou les coupables s’étaient fait prendre pour avoir gâché de la marchandise aussi précieuse, ils seraient passé à la casserole.
Tandis que je l’attendais côté passager nerveusement, il installa la petite à l’arrière avec Bryan, lui mit sa ceinture de sécurité et monta rapidement derrière le volant pour démarrer rapidement mais pas trop pour ne pas attirer l’attention sur nous.
Les kilomètres commencèrent à défiler et je réfléchissais à comment lui adresser la parole sans me mettre encore plus dans les emmerdes. A plusieurs reprises je le fixais, commençait à ouvrir la bouche avant de la refermer et de détourner le regard sur le paysage.

*Réfléchiiiies Jordan, réfléchiiiiies !*

Tandis que les petits n’osaient lever les yeux, serré l’un contre l’autre en pleurant, je tentais une approche pour me faire gagner du temps.

-Vous pourriez vous arrêter dans un fast-food, au drive s’il vous plaît…..ils sont certainement affamés et déshydratés.


Aussitôt dis, aussitôt fait…..Après avoir commandé deux maxi menu hamburger pour eux et des boissons pour nous, nous nous arrêtions  sur un parking désert pour leur éviter de tout vomir après avoir ingéré leur nourriture.  Le soleil tapait fort et je remerciais qu’il y ait eu une climatisation dans sa voiture. Je devais me lancer, lui demander ce qu’il comptait faire maintenant, mais je ne voulais pas que les gamins puissent nous entendre et prendre peur au cas où il changerait d’avis sur cette libération.

-On peut discuter une minute à l’extérieur s’il vous plaît ?


Je détestais devoir être aussi polie avec lui mais la situation était à son avantage et je ne savais pas s’il cachait une arme sous son pantalon ou pas. Sortant la première, je faisais le tour et attendis qu’il en fasse de même. Il faisait tellement chaud que j’enlevais ma veste pour profiter de mon petit débardeur rouge sang, attrapant au passage un crayon qui trainait dans ma poche arrière je l’enroulais dans mes cheveux pour les relever dans un chignon vite fait, bien fait. Quand il fut sortis, je mettais les mains dans mes poches arrières, mal à l’aise de l’échange que nous allions avoir.

-Et maintenant ?....que comptez vous faire d’eux ?


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan]

Revenir en haut Aller en bas

Mission sauvetage suicidaire [Jordan & Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de sauvetage d'un Kumo-jin
» Mission sauvetage [PV Oliana]
» Réveil après le retour de mission sauvetage de SG-11
» Mission: Sauvetage à Jurrasic Park
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco ; Don't Dream It, Be It ::  :: North Beach :: Usine Desaffectée :: Entrepôt des Perales-